MIRACLE : Définition de MIRACLE (2023)

MIRACLE : Définition de MIRACLE (1)
MIRACLE : Définition de MIRACLE (2)

9e édition

MIRACLE : Définition de MIRACLE (3)

8e édition

MIRACLE : Définition de MIRACLE (4)

4e édition

MIRACLE : Définition de MIRACLE (5)

Francophonie

MIRACLE : Définition de MIRACLE (6)

attestations

MIRACLE : Définition de MIRACLE (7)

(1330 - 1500)

MIRACLE : Définition de MIRACLE (8)

MIRACLE : Définition de MIRACLE (9)

MIRACLE : Définition de MIRACLE (10)

MIRACLE : Définition de MIRACLE (11)

  • MIRACLE, subst. masc.

MIRACLE, subst. masc.

I.

A. −

1. RELIG. Fait positif extraordinaire, en dehors du cours naturel des choses, que le croyant attribue à une intervention divine providentielle et auquel il donne une portée spirituelle. Synon. merveille, prodige, signe.Beau, faux, grand, vrai miracle; le miracle de la Sainte Épine; les miracles de Lourdes; faiseur de miracles (synon. thaumaturge); accomplir, faire, opérer un miracle/des miracles; croire aux miracles. Les merveilles de la vie des saints ne sont pas leurs miracles, mais leurs moeurs (Joubert,Pensées, t.1, 1824, p.368).De nombreux miracles ayant constaté sa sainteté, elle [Élisabeth de Hongrie] fut canonisée par le pape Clément IV en 1267 (Montalembert,Ste Élisabeth, 1836, p.335).V. chiffre II A 3 a ex. de Cocteau:

1. Si le miracle est pensable, ce n'est qu'en fonction de la foi, c'est-à-dire par delà le dualisme de la matière objective et de l'interprétation subjective, par delà aussi l'idée d'un ordre historique − dans le présent absolu, (qui n'est que pour la foi).G. Marcel,Journal, 1914, p.83.

Don des miracles. Pouvoir, charisme surnaturel d'opérer des miracles. Ce concile de Nicée, où l'on vit trois prélats ayant le don des miracles et ressuscitant les morts (Chateaubr.,Martyrs, t.2, 1810, p.220).J'aurais un séraphin à mon service, ou le don des miracles, que je serais encore embarrassée (Bernanos,Joie, 1929, p.673).

2. Loc. et proverbe

a) Loc. nom. Cour des miracles. V. cour1B.

b) Loc. verb.

Crier (au) miracle. V. crier B 2 c.

Tenir du miracle (parfois avec une nuance iron.). Être surprenant, prodigieux, paraître inexplicable. Cette guérison (...) tenait du miracle. Il attribua (...) ce succès à l'excellente constitution de la malade (Balzac,Cous. Pons, 1847, p.159).Cette hospitalité orientale (...) sans analogie possible en Europe, devient vraiment prodigieuse, et tient du miracle (Fromentin,Voy. Égypte, 1869, p.128):

2. L'électricité, dans cette maison, tenait du miracle (...), elle avait des sauts, des faiblesses. L'ampoule, au bout d'un fil volant accroché à un clou au-dessus de la table, rougissait, éclairait à peine, puis reprenait une blancheur violente...Triolet,Prem. accroc, 1945, p.23.

c) Proverbe, vx. Il n'est miracle que de vieux saints. Il ne faut attendre de résultat positif que de gens d'expérience. (Dict. xixes.).

B. − P. ext.

1. Fait extraordinaire qui porte à l'étonnement et à l'admiration. Synon. merveille, mystère.Attendre un miracle; les miracles de l'art, de l'amour, de la civilisation, de la nature, de la science, de la chirurgie. Mais le continuel miracle, mon enfant, c'est la vie... Ouvre donc les yeux, regarde! (Zola,Dr. Pascal, 1893, p.46):

3. Le coeur accomplit donc le miracle de maintenir constante la pression sanguine dans un système de vaisseaux dont la capacité et la perméabilité varient sans cesse.Carrel,L'Homme, 1935, p.233.

P. iron. Beau miracle. Action tout ordinaire qu'il n'y a pas lieu de vanter. Pourquoi trouvez-vous que j'ai fait son enfance fabuleuse? Est-ce parce qu'il [Hannibal] tue un aigle? Beau miracle dans un pays où les aigles abondent! (Flaub.,Corresp., 1862, p.61).Pardi, aimer, être aimé, le beau miracle quand on est jeune! Ne vous figurez pas que vous ayez inventé cela (Hugo,Misér., t.2, 1862, p.645).V. beau ex. 89.

2. Chose surprenante qui se produit de façon inattendue. Le miracle de la Marne (la bataille de la Marne):

4. ... toutes ses démarches pour retrouver Jean demeuraient vaines. Accablée par son malheur, elle s'imagina que le hasard la servirait ce jour même et que ce soir, sans doute, un miracle se produirait: elle rencontrerait enfin le jeune homme.Roy,Bonheur occas., 1945, p.302.

Enfant du miracle. Enfant trouvé ou inconnu, de naissance non identifiée. MmeDolorès et un enfant inconnu: l'enfant du miracle (Martin du G.,Thib., Belle sais., 1923, p.844).Plutôt que le fils d'un mort, on m'a fait entendre que j'étais l'Enfant du Miracle (Sartre,Mots, 1964, p.13).

Miracle chimique (vx). ,,Formation d'un précipité de sulfate de baryum`` (Duval 1959).

AGRIC. (Blé de) miracle. Variété de froment. On continue les semailles: épeautre, blé rouge d'automne, miracle, seigle (Bosco,Mas Théot., 1945, p.321).

3. Locutions

a) Loc. verb.

Accomplir, faire des miracles; faire miracle (fam.)

Obtenir des effets surprenants, remarquables; avoir un effet très positif. Synon. faire des merveilles, faire merveille.

[Le suj. désigne une pers.] − Vous avez fait des miracles (...). Paris est devenu la capitale du monde. − Oui, c'est vraiment prodigieux (Zola,Curée, 1872, p.342).

[Le suj. désigne une chose] L'amour fait des miracles. Maître Jovelin, dont on lui vantait les baumes et les élixirs, comme faisant miracle dans la circonstance (Sand,Beaux MM. Bois-Doré, t.2, 1857, p.202).Le chirurgien fera l'impossible pour vous les garder [vos jambes] (...), maintenant, la chirurgie fait des miracles (Romains,Hommes bonne vol., 1938, p.264).

Faire des efforts extraordinaires. Faire des miracles d'économie. Tu es profondément injuste (...) avec moi, qui fais des miracles (...) pour écourter autant que possible tes heures de captivité (Courteline,Boubouroche, 1893, ii, 1, p.53).

C'est/ce serait (un) miracle si + ind.; c'est/ce serait (un) miracle que + subj.; c'est/ce serait (un) miracle (que) de + inf. (plus rare). C'est, ce serait extraordinaire. C'est un miracle qu'il vive avec une balle dans le ventre (Stendhal,L. Leuwen, t.2, 1835, p.355).C'est un miracle que de faire cette route en trois jours et demi (Balzac,Lettres Étr., 1843, p.197).C'est bien miracle (...) s'il ne me parvient pas dès aujourd'hui n'importe quelle enveloppe (Gide,Isabelle, 1911, p.625).Oui, c'était un miracle pour les passagers de voir tout à coup, hors de la brume, un minuscule voilier qui dansait dans la houle s'approcher du courrier (Peisson,Parti Liverpool, 1932, p.125).

Ne pas promettre de miracle. Ne promettre que ce que l'on pourra tenir

b) Loc. adv.

À miracle (vx ou littér.). Merveilleusement, à la perfection. Synon. à merveille.Belle à miracle. J'ai baisé la main, soyeuse à miracle (Farrère,Homme qui assass., 1907, p.97).Il rapportait, de ses discussions avec les employeurs, des récits extraordinaires qu'il mimait à miracle (Duhamel,Notaire Havre, 1933, p.84).

Par miracle. D'une façon inopinée et heureuse. Synon. par bonheur, par chance, par extraordinaire.Comme par miracle; échapper par miracle à un danger, à la mort. Il coula, reparut, faillit se noyer, reprit pied par miracle (Van der Meersch,Empreinte dieu, 1936, p.68).Interview, coups de téléphone (...) Maintenant je suis seul. La maison, par miracle, est silencieuse (Mauriac,Journal 3, 1940, p.256).

c) Loc. interjective. Miracle! ô/oh miracle! [Pour exprimer la surprise, l'émerveillement] Vous passez devant la sacristie. Ô miracle! elle est ouverte. Vous y entrez (Hugo,Rhin, 1842, p.103).Il presse à tout hasard la serrure [de la valise]. Oh! miracle! Les valves s'entrouvrent (Gide,Faux-monn., 1925, p.996).

d) En cont. exclam., [pour marquer sa surprise à une pers. qu'on n'a pas vue depuis longtemps] Comment allez-vous, madame?... Il y a si longtemps qu'on ne vous a vue. C'est un miracle, vraiment (Zola,Page amour, 1878, p.993).Quel miracle de vous rencontrer! (...) Vous êtes tellement occupée! on n'ose même plus vous inviter (Beauvoir,Mandarins, 1954, p.180).

C. − Réussite exceptionnelle.

1. Un miracle de + subst. abstr.Chose ou personne extraordinaire (dans un domaine quelconque).

a) [En parlant de choses] Miracle d'adresse, d'architecture, d'équilibre, d'harmonie, d'imagination. La dentelle est curieuse: c'est un miracle d'habileté féminine; on sort de là avec de la surprise dans les yeux (Benjamin,Gaspard, 1915, p.119).Ils avaient décidé de camper près des champs. Les nuits étaient des miracles de fraîcheur et de parfum (Giono,Que ma joie demeure, 1935, p.444).

b) [En parlant de pers.] Un miracle de beauté, de bonté, de douceur. C'est un bijou d'or et de diamant que cette femme! Vit-on jamais un pareil miracle d'élégance, d'amabilité et de grâce (Renan,Drames philos., Eau jouvence, 1881, iii, 1, p.475).Un vieux tout blanc de peau et de poils, qui allait sur ses soixante-dix ans, un vrai miracle de belle santé dans les mines (Zola,Germinal, 1885, p.1418).

Par antiphrase. Un miracle de bêtise, d'imprudence, de laideur. La grande fille de seize ans était (...) un miracle de perversion et d'abêtissement (Zola,Vérité, 1902, p.289).Ce qu'il pue! Une vraie petite rognure, un miracle d'étron concentré (Magnane,Bête à concours, 1941, p.337).

2. Le miracle + adj. (gén. ethnique).Réussite spectaculaire et inespérée d'un État, d'un pays (notamment dans le domaine économique ou de la civilisation). Le miracle grec (v. grec ex. 2); le miracle allemand. Un succès si magnifique et un capital si restreint, c'était là le miracle anglais (Tharaud,Dingley, 1906, p.148).Le «miracle grec» c'est beau, mais le miracle français, je veux dire notre expansion au treizième siècle, ce n'est pas mal non plus (Barrès,Voy. Sparte, 1906, p.56).Dans le monde entier, des businessmen intéressés et les mass-media complaisantes ont réussi à accréditer l'idée d'un «miracle brésilien». (...) le taux de croissance du P.N.B. produit national brut (...) grimpait en moyenne de dix pour cent par an (Le Nouvel Observateur, 26 avr. 1976, p.57, col. 1).

Rem. Miracle/-miracle est très fréq. au xxes. comme adj. ou 2eélém. de subst. composé au sens de «très efficace». a) [En parlant de choses] Remède, solution miracle. Les excès de consommation que peut entraîner l'existence d'un produit miracle à l'attirante couleur (R. Schwartz, Nouv. remèdes et mal. act., 1965, p.71). b) [En parlant de pers.] Candidat(-)miracle, homme(-)miracle. Je demande mon chemin et avec un «pur» accent oxfordien, un interlocuteur-miracle − le seul que je rencontre − m'explique que tout est fermé (F Magazine, juill. 1979, p.98, col.1).

II. − LITT. DU MOY. ÂGE. Composition dramatique populaire issue du drame liturgique et précédant les mystères, mettant en scène les miracles de la Vierge ou d'un saint. Les miracles Nostre-Dame. De délicates sculptures qui représentent le miracle de saint Théophile (Proust,Swann, 1913, p.29):

5. Les miracles [it. ds le texte] et les mystères se donnaient en plein jour dans les églises, dans les cours des palais de justice, aux carrefours des villes, dans les cimetières...Chateaubr.,Essai litt. angl., t.1, 1836, p.81.

Prononc. et Orth.: [miʀ ɑ:kḽ], [-a-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. 1. Mil. xies. relig. «fait ne s'expliquant pas par des causes naturelles et qu'on attribue à une intervention divine» (Alexis, éd. C. Storey, 559); 2. 1269-78 «chose étonnante» (Jean de Meun, Roman de la Rose, éd. F. Lecoy, 18928: Et qui voudroit plus bas anquerre des miracles que font en terre li cors du ciel et les esteles, tant an i trouveroit de beles que ja mes n'avroit tout escrit qui tout voudroit metre an escrit); 1659 crier au miracle (Corneille, Œdipe, V, 9); 1688 tenir du miracle (Bossuet, Variations, 1 ds Littré); 3.1567 «chose digne d'admiration, merveille» (J. Martin, Arch. Vitruve, F. 1oB rods IGLF: Un temple consacré à Diane, lequel estoit nombré entre les sept miracles du monde); 4. ca 1580 faire grand miracle de «considérer comme merveilleux» (Montaigne, Essais, I, 26, éd. P. Villey et L. Saulnier, I, p.158); 5. 1690 (Fur.: Miracle, se dit aussi par hyperbole dans des choses moins rares. C'est un miracle de vous voir, un miracle de vous trouver chez vous). II. Ca 1258 «Composition dramatique représentant un épisode de la vie d'un saint» (Rutebeuf, Le Miracle de Théophile). Empr. au lat. miraculum «prodige, merveille, chose extraordinaire» qui a pris un sens relig. dans la lang. eccl. (v. Blaise Lat. chrét.). Fréq. abs. littér.: 3342. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 4001, b) 3000; xxes.: a) 5145, b) 6096. Bbg. Léon-Dufour (X.). Miracle, qu'est-ce à dire? Foi Lang. 1977, no3, pp.174-177. _ Mack. t.2 1939, p.54.

FAQs

Quelle est la signification de miracle ? ›

1. Phénomène interprété comme une intervention divine. 2. Fait, résultat étonnant, extraordinaire, qui suscite l'admiration : Les miracles de la science.

C'est quoi le miracle dans la Bible ? ›

Nouveau Testament

Les miracles sont notamment des guérisons par la foi et des exorcismes. La transformation de l'eau en vin aux noces de Cana est le premier miracle mentionné. Il y a également eu des résurrections, comme la résurrection de Lazare, ou des provisions miracles, comme la multiplication des pains.

Quel est le synonyme du mot miracle ? ›

Fait extraordinaire. Synonyme : merveille, prodige, signe.

Quelle est l'origine du mot miracle ? ›

Étymologie. ( XI e siècle) Du latin miraculum (« prodige »). Il formait autrefois un doublet avec la forme populaire mirail, qui avait en outre le sens de miroir.

Quel est le premier miracle ? ›

Les Noces de Cana est un récit tiré du Nouveau Testament où il est raconté que Jésus a changé de l'eau en vin. Présent uniquement dans l'Évangile selon Jean (au chapitre II), c'est le premier des « signes » de Jésus, accompli au bénéfice de ses disciples « qui crurent en lui » (Jn 2:11).

Qui fait les miracles ? ›

Par extension, un thaumaturge est une personne qui prétend accomplir des miracles, défier les lois de la nature (synonyme magicien).

Où se trouve les miracles ? ›

D'après les plans topographiques de l'époque, des cours des miracles existaient dans la rue de l'Échelle ou la rue du Bac. Mais la Grande cour des Miracles, aussi appelée Fief d'Alby, celle à laquelle fait référence Hugo, se situe entre la rue du Caire et la rue Réaumur, dans l'actuel IIe arrondissement de Paris.

Comment faire reconnaître un miracle ? ›

La maladie doit être connue mais incurable, elle ne doit pas être arrivée à son stade ultime d'évolution, ni avoir été soignée ; la guérison doit être soudaine, naturelle et durable. Par vote anonyme et secret, le Comité déclare alors ou non la guérison inexpliquée «dans l'état actuel des connaissances scientifiques».

Quels sont les miracles reconnus par l'Église ? ›

Les guérisons de Lourdes qui sont considérées comme miraculeuses par l'Église catholique, depuis les premières en 1858 jusqu'à 2020, sont au nombre de 70 reconnues et une guérison déclarée remarquable mais non miraculeuse sur près de 7 200 jugées inexpliquées.

Quel est le contraire du miracle ? ›

Le mot miracle désigne quelque chose de merveilleux et d'extrêmement positif. Les termes inverses sont malheur , drame , catastrophe , désastre et fléau .

Comment s'appelle une personne qui fait des miracles ? ›

Définition de thaumaturge ​​​ adjectif et nom

didactique ou littéraire Qui fait des miracles. nom Faiseur, faiseuse de miracles.

Qui tient du miracle ? ›

L'expression "tenir du miracle" repose sur le sens extensif du terme "miracle", issu du latin du XIe siècle "prodige" (au sens religieux), désignant ici une nouvelle extraordinaire, un succès rationnellement inexplicable, un résultat incomparable.

Comment on dit miracle en arabe ? ›

miracle
'miracle' trouvé dans les traductions du dictionnaire Arabe-Français
مُعْجِزَةٌ إليَّةٌexp.miracle divin
يا للعَجَبِ!exp.Quel miracle !
مُعْجِزَةُ شِفاءِ المَفْلوجِexp.le miracle de la guérison d'un hémiplégique
يُؤْمِنُ بالعَجائِبِ.exp.Il croit aux miracles.
4 more rows

Quel est le dernier miracle de Lourdes ? ›

La dernière miraculée, sœur Bernadette Moriau

Le soixante-dixième et dernier miracle reconnu à ce jour par l'église est la guérison d'une religieuse sœur Bernadette Moriau. En 2008, âgée de 69 ans, elle était atteinte d'une grave invalidité. Elle rentra chez elle avec toutes ses facultés physiques.

Quel est le miracle grec ? ›

Le « miracle grec » désigne cette extraordinaire floraison au cours de laquelle des grecs ont inventé… tout ou presque ce qui fonde notre monde : le droit, la monnaie, la démocratie, la philosophie, l'histoire, la science, le théâtre... Ce que Paul Veyne baptise « la première grande civilisation mondiale ».

Quels sont les sept Miracles ? ›

Les miracles de Jésus dans la peinture
  • Guérison de la belle-mère de Pierre.
  • Guérison du sourd à Décapole.
  • Guérison à la piscine de Béthesda.
  • Guérison de l'aveugle de Bethsaïda.
  • Guérison de l'aveugle-né
  • Guérison du fils d'un officier.
  • Guérison de la femme courbée.
  • Guérison de l'homme à la main paralysée.

Pourquoi la cour des miracles ? ›

La cour des Miracles était, sous l'Ancien Régime, un ensemble d'espaces de non-droit composé de quartiers de Paris, ainsi nommés car les prétendues infirmités des mendiants qui en avaient fait leur lieu de résidence ordinaire y disparaissaient à la nuit tombée, « comme par miracle ».

Qui a écrit un cours en Miracles ? ›

Un cours en miracles - Nouvelle édition augmentée brochée - broché - Helen Schucman, William Thetford - Achat Livre | fnac.

Comment se dit miracle en anglais ? ›

miracle
par miracleadv.by magic
miracle économiquen.economic miracle ; economical miracle
remède miraclen.wonderful cure
potion miraclen.magic potion
recette miraclen.miracle solution
10 more rows

Comment on dit miracle en hébreu ? ›

temahh en hébreu, est traduit par : merveille, miracle …

Quels sont les miracles de Lourdes ? ›

Depuis, seules quatre femmes - trois Italiennes et une Française - ont rejoint la courte liste des «miraculés» de Lourdes: Anna Santaniollo le 21 septembre 2005 (après plus d'un demi-siècle de procédure!), sœur Luigina Tarverso le 11 octobre 2012, Danila Castelli le 20 juin 2013 et sœur Bernadette Moriau le 11 février ...

Comment utiliser les miracles ? ›

Pour utiliser des miracles, il vous faut :

Avoir au moins 1 en Miracle Memory. Acheter un miracle. Equiper un Talisman. Appuyer sur R1 ou L1 en fonction de la main ou le Talisman se trouve.

Quel est le premier miracle de Lourdes ? ›

Le premier miracle de Lourdes remonte à 1858. Paralysée de la main droite, la Française Catherine Latapie de Loubajac, 38 ans, se lève en pleine nuit pour se rendre à pied à Lourdes. Elle recouvre l'usage de sa main après l'avoir trempée dans l'eau de Lourdes. Un miracle reconnu en 1862 par l'Eglise.

Où est tourné en attendant un miracle ? ›

Tournage du téléfilm "En attendant un miracle" - Ville de Lourdes.

Comment l'Église reconnaît un saint ? ›

Les évêques et cardinaux peuvent proposer le postulant à la béatification. Si le pape en décide ainsi, le « vénérable » devient alors « bienheureux ». Pour accéder à la sainteté (être canonisé, c'est-à-dire admis au catalogue des saints), il faut qu'un autre miracle, accompli après la béatification soit reconnu.

Pourquoi l'eau de Lourdes est miraculeuse ? ›

L'eau de Lourdes serait donc six fois plus pure qu'une eau minérale conventionnelle. Et c'est ce qui la rendrait efficace. « Ce n'est pas une eau magique mais la moitié des guérisons miraculeuses sont intervenues après que la personne a consommé cette eau », note Patrick Theillier.

Quelle est le rôle de léglise ? ›

L'Église y est en effet décrite comme une entité eschatologique, inséparable du Christ, Église où la paix, qui est, comme on le sait, un bien eschatologique, règne. En bref, l'Église a pour rôle de témoigner du salut à l'œuvre et de notifier au monde qu'elle en est le vivant exemple.

Quel est la mission de léglise ? ›

Dans la situation actuelle, l'Église exerce sa mission si elle favorise une foi chrétienne tolérante, éclairée, en dialogue avec la raison et ouverte aux autres religions, une foi incitant les croyants à coopérer avec d'autres, religieux ou laïques, dans les mouvements pour la justice, pour la paix et pour la ...

Comment on écrit miracle ? ›

MIRACLE, se dit aussi par hyperbole dans des choses moins rares. C'est un miracle de vous voir, un miracle de vous trouver chez vous.

Quel est le contraire de Humble ? ›

Contraires de humble en qualifiant une personne

Quand il a le sens « qui a tendance à se rabaisser devant les autres », le mot humble a pour antonymes des mots en rapport avec l'idée de supériorité : dominateur , supérieur , hautain , arrogant , condescendant .

Quel est l'antonyme de aimer ? ›

Contraire : avoir en horreur, avoir horreur de, dédaigner, détester, exécrer, haïr, maudire, mépriser, répugner.

C'est quoi le démiurge ? ›

 démiurge

1. Nom donné par les platoniciens au dieu qui crée le monde, constitue les êtres. (C'est un être identique et/ou complémentaire à l'être que les platoniciens appellent l'esprit.)

Comment Appelle-t-on celui qui se sacrifie ? ›

sacrifiée. Personne qui se sacrifie pour les autres.

C'est quoi un comportement erratique ? ›

Qui est instable, ne manifeste aucune tendance cohérente ; aléatoire.

Comment Dit-on miracle en italien ? ›

Il s'agit d'un miracle. È un miracolo.

Comment on dit miracle en japonais ? ›

Traduction miracle | Dictionnaire Français-Japonais
奇跡 n.
Priez Dieu pour ce petit miracle.これを神に讃えて 小さな奇跡。
Alors, où est cet engin miracle ?それで 奇跡の機械はどこだ?
ミラクル adj./n.
Jeu Farm miracle pour jouer en ligneミラクルファームゲームはオンラインでプレイする

Comment on dit miracle en espagnol ? ›

Traduction miracle | Dictionnaire Français-Espagnol

milagro nm.

Pourquoi Lourdes est sacrée ? ›

En 1858 la vierge Marie apparaît à la jeune Bernadette Soubirous, alors âgée de 14 ans, dans la grotte de Massabielle. Le sanctuaire de notre Dame de Lourdes est aussi connu pour sa source « miraculeuse ». L'eau aux vertus guérisseuses aurait ainsi permis 68 guérisons à Lourdes reconnues par l'église catholique.

Pourquoi Lourdes s'appelle Lourdes ? ›

Lourdes tirerait son nom ainsi que son blason du temps de Charlemagne : un Sarrasin du nom de Mirat aurait pris la ville puis y aurait subi un siège de la part de l'empereur en 778.

Comment s'appelle la sainte de Lourdes ? ›

Sainte Bernadette Soubirous

Depuis 1866, date de son arrivée à Nevers, au sein de la Congrégation des Sœurs de la Charité, l'esprit de Bernadette Soubirous n'a jamais cessé d'habiter le sanctuaire, ancien couvent Saint-Gildard..

Quel est le principe premier de toute chose ? ›

En religion, Dieu peut être le principe premier, la condition sine qua non de l'existence de toutes choses. Dans le christianisme, c'est Dieu le Père, créateur du ciel et de la terre, comme indiqué dans le Livre de la Genèse : « Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre » (Gn 1, 1).

Quel est le dieu grec le plus important ? ›

Le buste de Zeus découvert à Otricoli, en Italie. Zeus (en grec ancien Ζεύς / Zeús) est le dieu suprême dans la mythologie grecque.

Qui est le dieu de la vie grec ? ›

Connu sous les noms d'Apollon (Απολλων) et Phébus à Rome (du grec phoibos, brillant), il est aussi surnommé le Délien de Délos son île natale, ou encore Pythien pour avoir tué le serpent Python. Apollon est le dieu des arts (notamment la musique et la poésie), de la raison, de la guérison et du Soleil.

Quels sont les sept miracles ? ›

Les miracles de Jésus dans la peinture
  • Guérison de la belle-mère de Pierre.
  • Guérison du sourd à Décapole.
  • Guérison à la piscine de Béthesda.
  • Guérison de l'aveugle de Bethsaïda.
  • Guérison de l'aveugle-né
  • Guérison du fils d'un officier.
  • Guérison de la femme courbée.
  • Guérison de l'homme à la main paralysée.

Videos

1. Definition d'un miracle, est ce qu'un initie des mysteres croit aux MIRACLES? Me Mwere explique
(L'Elu de Teta Nzambe le Tout Puissant.)
2. Qu'est ce qu'un Miracle ?
(Epistheo [Archives d’Alexis Masson])
3. Best Arm Tone & Definition Class ♥ 5 Minute Miracle
(Boho Beautiful Yoga)
4. Fragma - Toca´s Miracle (2008 Inpetto New Vocal Version)
(Fragma)
5. Whitney Houston - Miracle (Official HD Video)
(Whitney Houston)
6. Unlocking the Miracle Power Of God
(Derek Prince With Subtitles)
Top Articles
Latest Posts
Article information

Author: Ray Christiansen

Last Updated: 12/31/2022

Views: 5746

Rating: 4.9 / 5 (49 voted)

Reviews: 88% of readers found this page helpful

Author information

Name: Ray Christiansen

Birthday: 1998-05-04

Address: Apt. 814 34339 Sauer Islands, Hirtheville, GA 02446-8771

Phone: +337636892828

Job: Lead Hospitality Designer

Hobby: Urban exploration, Tai chi, Lockpicking, Fashion, Gunsmithing, Pottery, Geocaching

Introduction: My name is Ray Christiansen, I am a fair, good, cute, gentle, vast, glamorous, excited person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.